<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d28500767\x26blogName\x3dIN+MEMORIAM+JORDI+MAGRANER\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://lespoignardsdelahaine.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3den_US\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://lespoignardsdelahaine.blogspot.com/\x26vt\x3d1911710168021607588', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Jordi Magraner (1967-2002)

Sunday, May 21, 2006
Jeunes filles Kallash


Parce qu’il avait choisi d’aider au maximum un peuple,que Jordi a été assassiné le 2 août 2002,dans sa demeure de Krakal, en pays Kalash, au nord du Pakistan, par des fondamentalistes musulmans.

Jordi, photographié par F. Becquelin, anthropologue, qui l'avait rencontré aux confins de l'Afghanistan, en 99, et qui nous l'a transmise amicalement, pour saluer son souvenir Notre camarade Jordi MAGRANER est tombé sur le front de la guerre ethnique. Assassiné par les musulmans, au Pakistan. Parce qu’il avait choisi d’aider au maximum un peuple menacé d’ethnocide culturel, les Kalashs. Menacé parce que fidèle à un paganisme indo-européen hérité de ses origines, ce que l’Islam fanatique ne supporte pas.Européen, Jordi avait choisi de vivre chez les Kalashs, en partageant avec eux leurs joies et leurs peines. Il savait que la résistance à l’intolérance musulmane est une guerre qui comporte de nombreux fronts. Il avait choisi, en toute connaissance de cause, l’un des fronts les plus dangereux. Sans illusions sur les risques qu’il courait, quotidiennement.Jordi était venu récemment expliquer en France le sens de son combat – la survie de l’identité kalash – en s’adressant à des Provençaux le 13 octobre et à des Languedociens le 10 novembre 2001, à l’initiative des bannières de Terre et Peuple. Il était accompagné du Prince kalash Cshamshun.La revue Terre et Peuple (n°7-8, été 2001) a consacré un dossier fourni aux Kalashs. Expliquant quelles pressions les fous d’Allah exercent sur les Kalashs, les auteurs du dossier (l’un d’eux était Jordi) écrivaient : « Tous les moyens sont bons pour amener l’infidèle à la vraie religion : promesse d’un meilleur statut social, menaces… ». L’assassinat de Jordi vient de leur donner cruellement raison.Jordi avait voué sa vie au peuple kalash. Il est allé jusqu’au bout de l’engagement et du sacrifice. Alors qu’il a rejoint les divinités tutélaires des Kalashs sur les sommets himalayens, nous honorerons sa mémoire en continuant le combat pour lequel il est tombé. Honneur à toi, Jordi. Nous ne t’oublierons pas. Et donne-nous la force d’être aussi courageux que toi
.Pierre Vial
lhttp://www.terreetpeuple.com/


JORDI MAGRANER TOUJOURS PRESENT...